Usine Olivier

Accueil LieuxDits Cadastre de 1969 Cadastre de 1825 Sources Vieilles Maisons Habitants de jadis Vie d'antan Evènements Ciments Lyonnais Cartes Postales Ecole de Cossieux Page Artistique Les Moulins Usine Olivier Scierie Sous Chaly

 

Accueil
LieuxDits
Cadastre de 1969
Cadastre de 1825
Sources
Vieilles Maisons
Habitants de jadis
Vie d'antan
Evènements
Ciments Lyonnais
Cartes Postales
Ecole de Cossieux
Page Artistique
Les Moulins
Usine Olivier
Scierie Sous Chaly

Mr OLIVIER

Large médaillon en plâtre
des Ciments de la Roche Noire

Cette usine réalisée à partir d'un moulin construit à l'extrême fin du XVIIIe siècle (moulin BOCCARD), comportait des bâtiments industriels de fabrication de la chaux et de stockage, d'habitation, de bureaux et une carrière située sur la rive gauche du Riez.

Elle prend une véritable dimension industrielle avec BONNET Robert fabricant de Ciment à Cossieux et premier propriétaire qui cède définitivement à OLIVIER-ROCHET associés, fabricants de ciment à Villereversure en 1890 son entreprise où existe déjà des bâtiments fonctionnels :

La carrière d'exploitation se trouve derrière l'usine sur la rive gauche du Riez

 

 

  •   En 1882       Le moulin change de destination et devient une usine de ciment. Sont alors construits:

  •   En 1882       Bascule et hangar industriel

  •   En 1882       Fours à chaux – Bureau et remise  - Hangar d’immersion et Moulin à pulvériser

  •   En 1884       Logement du directeur ( 11 ouvertures)

  •   En juin 1886  BOLLET-OLIVIER compagnie fabricants de ciment et chaux hydraulique à l'usine de la Roche Noire effectue une demande d'extension  de galeries à la mairie de Jujurieux et de Boyeux Saint Jérôme situées Sous Chaly sur la rive droite du ruisseaux de Marlieux après le pont du chemin menant à Lhuire. Elle envisage une carrière souterraine avec des galeries de 6m de haut et larges de 6 ou 7m comportant des piliers.
 

 

 

 

 

 

 

  •   En 1891 OLIVIER-ROCHET effectuent des modifications  sur le moulin transformé en partie en hangar et sur le four magasin.                        
  •   En 1896, demande de construction d'un pont, au dessus du Riez, derrière l'usine, pour amener plus facilement la matière première du gisement au four à chaux - 27 ouvriers italiens travaillent dans l'usine au premier juillet (état du nombre d'ouvriers demandé par la mairie de Jujurieux).
  •  En 1899, la carrière de Cornelle est déjà ouverte et l'acheminement de la roche jusqu'à Cossieux s'effectue à l'aide de tombereaux tirés par des mules et conduits par des voituriers.
  •  En 1901, l'usine Olivier emploie 25 italiens  dont 20 hommes et 5 femmes.

Vers 1902

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers 1905

     

En 1908

 

Les officiels lors de l'inauguration de l'antenne Sud Est (entre 1905 et 1909) devant l'entrée de l'usine. Le docteur BOCCARD, député maire et conseiller général est debout à l'avant de la locomotive, on distingue en second plan un groupe d'ouvriers et au fond à gauche les bâtiments de l'ancien moulin.

Eléments du personnel de l'usine Olivier entre 1899 et 1908

Protestation d'habitants de Cossieux au sujet d'une voie de garage de l'usine

  •  Le 7 septembre 1909 Mr. Georges BILLET est ingénieur directeur.
  •  Il apparaît qu'après 1910 l'entreprise OLIVIER soit absorbée par la Compagnie des Ciments Lyonnais.
  •  En 1912 - Quai pour le tramway et raccordement TA

Extension des bâtiments :

  •  En 1920 - Quai, voie de raccordement et deux changements de voie
    1. Hangar moteur broyeur
    2. Hangar, bascule, magasin et silo
    3. Maison du Directeur
    4. Ancien Moulin
  •  En 1930 - Construction d'un hangar supplémentaire
  •  En 1933 - Transformateur
  •  En 1934 
    1. Aménagement de la sortie du hangar
    2. Hangar transformé pour l'ensachage
    3. Atelier de monture
 

Dans la neige vers 1938/1939 (Cliché O COURTOIS)
On constate que la voie du tram allant vers l'usine des Ciments Lyonnais aux Barattes est coupée mais que l'acheminement des wagons s'effectue encore jusqu'à l'intérieur de l'usine de la Roche Noire

  •  En 1945 - Certains éléments industriels fonctionnent encore

Un convoi de charbon quittant la Courbatière et allant à Cossieux vers 1950

  •  1960 marque la fin de l'usine. Les bâtiments constitués par les fours à chaux ainsi qu'une partie du terrain appartenant à la veuve MERLIN Albert sont cédés en 1961 à MICHEL Henri Elie
  •  A l'heure actuelle ne subsistent que l'emplacement des fours à chaux sa partie montante sur lequel on distingue une ruine en pré-fabriqué et quelques bassins isolés.

Vous pouvez retrouver dans le numéro 32 de Rail et Industrie un article important sur les Usines de la vallée du Riez

 

Accueil LieuxDits Cadastre de 1969 Cadastre de 1825 Sources Vieilles Maisons Habitants de jadis Vie d'antan Evènements Ciments Lyonnais Cartes Postales Ecole de Cossieux Page Artistique Les Moulins Usine Olivier Scierie Sous Chaly

 
Sauf mention contraire, la reproduction des informations diffusées par cette application internet d' ARTHUR 2007, est autorisée à des fins non commerciales à condition que la source soit mentionnée. En outre, sauf cas particulier dûment signalé, les informations diffusées sur ce site n'engagent pas la responsabilité d' ARTHUR 2007. Bien que l'objectif d' ARTHUR 2007 soit de diffuser des informations actualisées et exactes, nous ne pouvons garantir le résultat et nous nous efforcerons de corriger les erreurs qui nous seront signalées.

Sauf certains clichés publiés en accord avec leurs propriétaires; cartes postales, photographies, documents et autres appartiennent au fond GRIMBOT

Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à :

 AJ GRIMBOT.
Dernière mise à jour le : 30 avril 2021

ARTHUR 2007