Ancienne Maison Balluche

     Bien qu'elle ne soit plus considérée sur le hameau de Cossieux par les textes officiels mais appartenant  au hameau de Sous Chaly. Cette habitation construite en 1905 par BALLUCHE Constant, cantonnier départemental et qui subira quelques extensions vers 1910 sera très importante pour la population ouvrière locale travaillant dans les cimenteries. En effet elle sera un café où après des journées de dur labeur les chaufourniers, tailleurs et autres voituriers viendront épancher des soifs bien légitimes en vidant nombre de chopines d'un vin pas toujours bon pour eux. En face, un peu plus loin sur la route (actuelle D12) ,un jeu de boules y sera la distraction du dimanche.

1906

Constant Louis BALLUCHE, chef, cantonnier, 30 ans, né à Boyeux-Saint-Jérôme

Joséphine GOJON, sa femme, tisseuse, 25 ans née à Boyeux-Saint-Jérôme

Olga BALLUCHE, fille, un an

1911

La maison est partagée en trois ménages

Constant Louis BALLUCHE, chef, cantonnier, né en 1880 à Boyeux-Saint-Jérôme

Joséphine GOJON, sa femme, tisseuse

Jules FLACHET,chef, né à Bourgoin en 1865, voiturier à l'usine Olivier

Joseph FLACHET, frère, né à Bourgoin en 1870, voiturier à l'usine Olivier

Adrien CHAMPAY, chef, né en 1880 à Lyon, peintre

Louise (épouse) CHAMPAY, né en 1889 à Boyeux-Saint-Jérôme, tisseuse

1921

Joséphine GOJON, chef, tisseuse

Olga BALLUCHE, fille

Georges BALLUCHE, fils, né en 1913 à Jujurieux

1926

La maison est partagée en deux ménages

Joséphine GOJON, chef, ouvrière en soie

Olga BALLUCHE, fille, ouvrière en soie

Georges BALLUCHE, fils, ouvrier en soie

Etienne NOVEL, chef, né en 1854 à Menthonnex, manoeuvre à l'usine Bonnet

1931

Veuve Joséphine GOJON, chef, ouvrière en soie

Veuve Pauline GOJON, mère, née en 1860 à Boyeux-Saint-Jérôme, ménagère

Lucien GOJON, frère, né en 1893 à Boyeux-Saint-Jérôme, tourneur sur bois chez LAMY à Balmalon - Boyeux-Saint-Jérôme

Georges BALLUCHE, fils, forgeron à l'usine des Ciments Lyonnais

1936

Veuve Joséphine GOJON, chef

Veuve Pauline GOJON, mère

Georges BALLUCHE, fils, mécanicien à l'usine des Ciments Lyonnais

La maison Balluche à gauche sur cette carte postale vers 1930