Inventaire Joseph BOLLACHE

 

Acte 128 du 4 avril 1815        

enregistré à Poncin le 17 avril 1815

Jean Claude Savarin notaire à Jujurieux

  

Inv.re

 

 

         Par devant nous Jean Claude Savarin no.re reservé pour la commune de Jujurieux, en la présence des temoins nommés à la fin, sont comparus Marie Therese Roux veuve de Josef Bollache menuisier demeurant à Cossieux, commune de Jujurieux, Jacque et Jean Marie Bollache fils du dit Josef Bollache, Marie Josephte Bollache femme de Jean Claude Boccard meunier au même lieu procedante de son autorité, Claudine Bollache femme de Louis Sibuet cultivateur a Jujurieux par lui autorisée, et Marie Bollache fille majeure demeurant à Cossieux, tous enfants et héritiers dudit Josef Bollache, lesquels ont exposé que ce dernier est mort le premier de ce mois, que voulant faire faire un inventaire estimatif des facultés mobiliaires qu’il a délaissé, les comparans nous invitent de nous rendre à Cossieux au domicile où est mort led. Josef Bollache, ce que nous avons fait, et nous avons procédé à

l’inv.re dont s’agit, sur l’estimation de Benoit Dubreuil prop.re à Cossieux choisi pour expert, de la manière suivante

  

 

            Nous avons trouvé dans la cuisine de la maison où est decedé Josef Bollache les meubles et effets qui suivent

 

            1° un petit chenet, une pêle, une fourchette à feu et une cramaliére a cinq boucles, estimés quatre francs

 

            2° une poêle noire, un mauvais souflet, une lampe et un rechaux, estimés trois francs

 

            3° trois marmites, une servante, un cuiller à pot en terre, estimés quatre francs

 

            4° six pots à lait en terre, quatre plats, cinq assiettes en terre, dix assiettes en fayance, estimés deux francs

 

            5° un sciaux en sapin,un petit sciaux aussi en sapin, un bassin en cuivre et trois petits paniers, estimés deux francs

 

            6° six cuilliers en etaing, trois fourchettes en fer, trois bouteilles en verres et trois verres, estimés un franc cinq.te

                centimes

 

            7° deux petites tables à quatre pieds en bois dur, une autre table en sapin estimées quatre francs

 

            8° un buffet à deux portes, deux tiroirs et un dressoir, estimé douze francs

 

            9° un vieux garderobe bois noyer à deux portes estimés quinze francs

 

            10° un buffet à deux portes,deux tiroirs et son dressoir, estimé douze francs

 

  11° un mauvais bois de lit garni de mauvais rideaux de drap jaune,d’une palliasse, d’une couverture d’un traversin et d’un

        mauvais matelat, estimés vingt francs

 

            12° six draps de lit, trois nappes, deux servietes, estimés vingt un francs

 

            13° deux vestes, deux culotes, deux gilets, deux  paires de bas, une paire de souliers, un chapeau, six chemises, le tout à

                   l’usage du deffunt et estimé trente francs

 

            14° sept chaises en bois estimées quatre francs

 

            15° dans la chambre qui est au nord de la cuisine, nous avons trouvé un bois de lit garni d’une palliasse, d’un traversin,

                  de deux draps et d’une couverture en laine, estimés vingt quatre francs

 

            16°  un buffet à deux portes et deux tiroirs estimé cinq francs avec une chaise en bois

 

            17° un sac où il y a cent cinquante livres de grosse farine ,estimés quatorze francs

 

            18° un mauvais tonneau, un vant, deux paniers, un paleiat pour le pain et un panier à fromages,

                  estimés deux francs

 

            19° dans une autre chambre qui est toujours au nord de la cuisine, il s’ y est trouvé une fariniere bois noyer estimée

                  douze francs

 

            20° une pétriere et deux chaises en bois noyer, estimées dix francs

 

            21° une mesure, une demy mesure, un vant, estimés deux francs

 

            22° un bois de lit garni d’une paliasse, d’une couverture en laine et d’un traversin, estimés neuf francs

 

            23° huit doubles décalitres de bled froment, estimés vingt quatre francs

 

            24° nous avons trouvé sur les greniers une garderobe à deux portes et un buffet aussi à deux portes non finis,estimés

                  trente francs

 

            26° plusieurs outils de menuisier avec un ban, estimés vingt quatre francs

 

            27° un mauvais tonneau, un mauvais coffre et deux chaises, estimés trois francs

 

            28° nous avons trouvé dans les caves deux bottes contenant chacune sept  tonneaux reliées en bois et par deux cercles en

                  fer, estimées soixante francs

 

            29° six tonneaux de dix barils reliés en bois, estimés trente francs

 

  30° une maconnoise et demy de petit vin estimé trente francs

 

  31° un bridon , un panier, un petit antonoir en bois, estimés un franc

 

  32° trois fossous, trois pioches, une hache, un piard, deux cerpes et une meule à main, estimés dix francs

 

  33° deux tonneaux contenant chacun quatre maconnoises reliés par six cercles en fer et les autres en bois, estimés

      soixante francs

 

           34° cinq tonneaux de dix barils, un tonneau de trois anées et demy, reliés en bois, estimés trente six francs

 

           35° un brinde, deux barils, deux bennes, estimés trois francs

 

           36° une vache poils brun et une mére brebis, estimées quarente huit francs

 

            tous les meubles et éffets cy devant inventoriés sont les seuls qui se sont trouvés appartenir à la succession de Josef Bollache, ils ont été laissés au pouvoir de sa veuve, et leur estimation totale produit la somme de cinq cents septante sept francs cinq.te centimes

 

            aprés avoir verifié tous les papiers du deffunt, nous avons reconnu qu’aucuns n’étoient dans le cas d’être inventoriés

 

            La veuve de Josef Bollache fait des reserves pour réclamer ses droits dotaux et avantages matrimoniaux.

 

            dont acte commencé à neuf heures du matin et clos à six heures du soir. Fait et lu aux parties à Cossieux au domicile des h.ers de Josef Bollache  le quatre avril dix huit cents quinze en presence de S.r Jean Baptiste Bonnet prop.re et Antoine Perrin cultivateur demeurant à Jujurieux temoins qui ont signé avec Benoit Dubreuil et Louis Sibuet, les autres parties ont déclaré ne

le savoir, après en avoir été interpellées

 

            Dubrueil           Denis Sibuet

 

             Bonnet   Perrin Antoine

 

          Savarin no.re